Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets France Que de bonnes nouvelles ce jour : - Yellen confirme qu'elle se forcera à monter les taux pour ne pas perdre la face en 2015 - La déflation au Japon force la BoJ a évoquer de nouveaux une augmentation du plan de quantitative easing actuel - Volskwagen va changer son patron qui tentera de faire oublier le scandale de la semaine - Le secteur automobile confirme son rebond après un massacre sans précédent C’est souvent au moment où il pourrait sombrer dans un gouffre que le marché fait les plus belles cabrioles. Le DAX a testé ses plus bas du 24 août hier, le Nikkei également cette nuit, le SP500 la zone basse de son range hebdomadaire et les acheteurs se sont enfin matérialisés. Seraient-ce grâce aux déclarations de Janet Yellen au sujet du fait que la banque centrale américaine allait certainement relever ses taux d’ici la fin de l’année offrant de la visibilité au marché, très possiblement. Ajoutez à cela des statistiques européennes supérieures aux attentes, une volatilité accrue, un point dur touché par le secteur automobile avant-hier et vous obtenez les éléments nécessaire à la vive réaction du CAC40 ce matin, déjà à +2.3% de performance dans le premier quart d’heure de cotation. Graphiquement, Nikkei et DAX tentent le fameux double bottom, c’est-à-dire un double test positif de leurs plus bas respectifs afin d’essayer d’en marquer un pour de bon. Il faudra par la suite casser des résistances pour valider un tel scénario. Un des points positifs de cette configuration est que le support/pivot est clairement établi et qu’une rupture de ce dernier serait probablement sans appel. Concernant le SP500, plus de peur que de mal. Les prix sont à seulement 10% des plus hauts historiques, les cours se sont arrêtés pour rebondir 3% au-dessus de leurs plus bas récents, il n’y a vraiment pas de panique outre atlantique. En conclusion, le scénario d’un range de moyen terme compris entre les plus bas du 24 août et des résistances de moyen terme significatives prend tout son sens. En conséquence, il n’est pas obligatoire que le marché choisisse une direction claire avant plusieurs séances voire semaines, la neutralité pourrait prévaloir, scénario abondé par la réaction du jour et à ne pas écarter. Petit bémol tout de même, nous parlons ici court terme, à moyen terme les nuages s'amoncellent et une reprise baissière peut avoir lieu à tout moment pour de nombreuses raisons techniques et fondamentales déjà évoquées raison pour laquelle la prudence doit être de mise. Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC - Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr