Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Il y a seulement deux semaines nous évoquions la baisse des cours du gaz, la proximité d’un support de long terme et le consensus en place sur cet actif. Depuis, les cours ont repris plus de 30% et nous en avons parlé quotidiennement dans notre émission La Matinale. Ci-dessous voici un retour sur ce qui s’est passé afin que ce type de situation puisse dans le futur être source d’opportunité. Quant aux raisons de ce retournement elles sont nombreuses : survente des indicateurs, proximité d’une zone historique, entrée dans l’hiver, baisse des stocks et un pessimisme exacerbé des opérateurs (ce qui généralement entraine les plus beaux retournements). Récapitulatif des signaux donnés ces dernières séances : 0/ Les cours sortent par le bas d’un canal baissier ce qui est généralement signe d’une ultime accélération, d’un excès (à constater et non anticiper). 1/ Les cours réagissent juste au-dessus des 1.64, plus bas de 17 ans ! 2/ Les cours réintègrent le canal baissier 3/ Les cours gappent à la hausse démontrant un changement de rythme, un retournement en cours 4/ Les cours comblent un gap d’épuisement laissé ouvert récemment 5/ Les cours confirment la hausse au-dessus du gap et retrouvent un seuil psychogique 6/ Les cours gappent de nouveau à la hausse, possible gap de continuation 7/ Les cours s’extraient par le haut du canal engendrant un changement de tendance Prise de recul En d’autres termes, ces multiples signaux étaient le moyen d’entrer ou de renforcer les positions acheteuses que des investisseurs auraient pu prendre à la suite de l’étude des cours du gaz. Les cours ont déjà repris 30% mais ce n’est peut-être qu’un début puisqu’à long terme chaque point bas a été suivi d’une hausse de 200 à 1500% (sur les 30 années passées). La tendance étant désormais haussière, replis sur supports ou nouveaux signaux haussiers pourraient être attendus.