Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets France Chute du pétrole, décalage du Yuan face au dollar, absence de catalyseur positif, aversion au risque au vu de la hausse du Yen et de l’Or, les premières séances de 2016 semblent nous promettre une année complexe et tumultueuse. A court terme, les indices arrivent à un tournant. Les vendeurs vont-ils enfoncer le clou, casser les supports, entrainer une hausse de la volatilité auquelle cas la situation empirera et la baisse continuera voire s’intensifiera… Autre solution, les acheteurs notant les bons PMI européens et les chiffres encourageants de l’ADP (publication sur l’emploi américain dont les chiffres sont ressortis au plus haut depuis juin 2014) vont réussir à préserver la zone des 10 120 sur l’indice allemand, DAX, les plus bas de décembre…clé pour la suite. Dax, en données journalières Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 06/01/2015 Graphiquement, on notera des points négatifs comme le gap baissier annuel très rare, la prise en main des vendeurs à chaque séance avec une ouverture au plus haut du jour ou presque, et la tendance de fond de moyen terme qui est passée de haussière à neutre. Néanmoins, ce n’est pas sur le support qu’il faut anticiper sa cassure. Une vive réaction des cours dans les 24h sur la zone évoquée suivie par exemple de la publication de très bons chiffres de l’emploi américain vendredi pourraient encore changer la donne. Pour finir, surveillons l’indice de volatilité, le VIX, aussi surnommé l’indice de la peur. Si ce dernier dépassait ses plus hauts de décembre, cela serait significatif de tensions exacerbées et très certainement d’accélérations baissières sur les indices. A contrario, une temporisation de ce dernier serait un bon signe pour la suite. VIX, données journalières Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 04/01/2015