Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets Dollar Australien et Néo-zélandais sont aussi connus sous le nom de dollars des antipodes. Ces deux monnaies sont historiquement attractives de par le taux élevé de leur banque centrale parmi les majeures. Elles sont également très corrélées aux prix des matières premières dont les deux pays sont exportateurs vers la Chine principalement, avec une importance des métaux pour l'Australie et du lait pour la Nouvelle Zélande. Alors qu'en 2014 le dollar australien patissait de perspectives baissières sur son taux directeur et que le dollar néo-zélandais montrait une résilience à toute épreuve, c'est le phénomène inverse qui se produit en 2015. AUDUSD vue journalière Source: CMC Markets Depuis 4 mois le dollar australien ne baisse plus. Alors que nombreux économistes s’attendaient à une baisse de taux la banque centrale en a décidé autrement et botte en touche pour l’instant. Parallèlement, l’Aussie (surnom de l’AUD) a profité de bons chiffres économiques notamment au niveau de l’emploi. Encore la semaine dernière, 42 000 créations d’emplois ont été constatées contre 12 000 attendues et le taux de chômage a baissé à 6% contre 6.2% escomptés. Dans cette périodicité on constate la formation d’un range entre 0.76 et 0.81 avec un pivot central situé à 0.78 conjugué aux moyennes mobiles à 50 et 100 périodes. Sous ce seuil les velléités baissières persistent, au-dessus une nouvelle envolée comme au mois d’avril serait envisageable. NZDUSD vue journalière Source: CMC Markets Le Kiwi, quant à lui, n’a pas réussi à tenir le bas de son range à 0.72 testé en février et avril dernier. Incertitudes sur les cours du lait, chiffres économiques en demi-teinte mais surtout baisse des taux surprise de 3.5 à 3.25% la semaine dernière auront eu raison des acheteurs à court terme. Techniquement, la paire est enfermée dans un canal baissier à forte pente. Les perspectives resteront donc baissières jusqu’à ce qu’une sortie soit constatée. Ces changements de rhétoriques de banques centrales sont des éléments clés afin de construire des stratégies d’investissement. Lorsque l’on constate une divergence accrue entre deux zones économiques, il est alors possible de les confronter. C’est ce que j’ai fait sur la paire AUDNZD. Vue hebdomadaire Source: CMC Markets Début 2015, la paire AUDNZD est venue travailler la zone de la parité, sur des plus bas de 30 ans. Etait alors notable un exemplaire double creux sur ce chiffre symbolique et psychologique. Par la suite, ce sont la dégradation des perspectives du NZD et la stabilisation de celles de l’AUD qui ont entrainé un rallye haussier de plus de 1000 points en quasi ligne droite. A moyen terme, les résistances font désormais supports et les 1.09 sont garants de la hausse. Tant que ce support tiendra, une poursuite de la hausse vers 1.13 voire les 1.15 serait possible. En conclusion : les décisions de taux des banques centrales n’ont jamais été aussi au centre des attentions des opérateurs. Prenez conscience de la dynamique en cours lorsque vous prenez position sur le marché des changes. Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr