Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets France La volatilité des dernières séances pourrait laisser place à une certaine indécision sur les marchés alors que peu de statistiques d’importance sont attendues cette semaine. Grèce : Le gouvernement grec a demandé et obtenu auprès du FMI le report fin juin du remboursement de ses échéances de prêts. Le pays va continuer ses négociations difficiles dans l’espoir d’aboutir à un accord permettant de débloquer une nouvelle tranche d’aide. D’ici là, la BCE devrait continuer d’apporter son soutien aux banques du pays, en espérant que les officiels puissent s’entendre et ainsi éviter un potentiel « cataclysme » juste avant l’été. USA : Les taux US ont atteint de nouveaux records annuels vendredi suite à la publication de chiffres du chômage encourageants quant à la reprise américaine. On parle désormais d’une possible hausse de taux en septembre, scénario qui serait soutenu si les statistiques économiques à venir devaient confirmer une tendance à l’amélioration. Chine : Les principaux indices boursiers chinois ont gagné plus de 2% ce lundi, à des pics de sept ans, les opérateurs spéculant sur l’intégration des actions chinoises dans l’indice des marchés émergents MSCI. (Reuters) : La possibilité d'une incorporation des valeurs continentales chinoises dans l'indice mondial s'est accrue depuis le mois de novembre avec la mise en place du système "Stock Connect" qui, en reliant les Bourses de Hong Kong et de Shanghai, a facilité l'accès des investisseurs étrangers aux actions A. Livre Turque : La monnaie turque marquait un nouveau record annuel à la baisse en ce lundi suite au vif recul du parti du président Recep Tayyip Erdogan aux élections ce dimanche. Le parti AKP a perdu sa majorité absolue ce qui ne devrait pas faciliter le travail du premier ministre turc qui devra former un gouvernement de coalition. CAC40 : Tout comme le DAX et les indices américains, l’indice français se trouve sur le fil du rasoir, à 4880, plus bas du mois de mai. Dessous une correction pourrait s’amplifier, au-dessus les espoirs sont permis. Sans catalyseur ce jour, va-t-on connaitre un beau retour de flamme des acheteurs ou une capitulation? La tendance de fond et le support clé plaident pour le scénario 1, la défiance et l'indécision des opérateurs pour le scénario 2. A suivre. Soruce: CMC Markets EURUSD : La paire EURUSD est passée de 1.138 à 1.105 relativement rapidement fin de semaine passée avec la publication de chiffres US supérieurs aux attentes. Le support des 1.105, pivot journalier, a été positivement testé ce matin. Une réaction haussière a eu lieu suite aux dires d’un officiel selon lequel le président Obama considérerait le niveau actuel du dollar comme élevé. Source: CMC Markets AUDUSD : CPI Chinois mardi, conférence de presse du gouverneur de la RBA mercredi, chiffres de l’emploi jeudi, le dollar australien sera sur le devant de la scène cette semaine. La paire se trouve sur un pivot majeur à 0.76, quitte ou double en fonction des statistiques. Source: CMC Markets Avoine : Voici un cas typique de retournement de tendance. Dans un premier temps les cours ont cassé l’oblique baissière, puis ils ont réalisé un « pullback » pour mieux valider ce retournement avant de le confirmer par un démarrage haussière puissant. A mettre dans un livre d’analyse technique comme exemple. Source: CMC Markets Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC Egalement @CMCMarkets_FR Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr